Aller au contenu

Le premier Massa

Mon grand-père était très brun, et bronzait très vite. Ce qui, à Dunkerque, nous paraissait hors norme.

Le nom de famille de sa mère, c’était Massa. Massa + teint bis et cheveux noirs… donc on a un ancêtre italien !
Eh bé non.

Quand on s’est attelés aux recherches généalogiques, on a vu s’accumuler les générations de Massa nés dans les Flandres. On remontait l’arbre petit à petit, et toujours pas d’Italien.

J’ai fini par trouver le Massa qui venait de l’étranger. C’était un forgeron de 28 ans. Je l’ai découvert à l’occasion de son mariage, en 1760 à Dunkerque, avec la demoiselle Catherine Seits, d’un an son aînée.

Il se prénommait Albert. Son nom, il l’a signé Maßa, avec un « eszett » : Albert Massa n’arrivait pas d’Italie, mais d’Allemagne.

Acte de mariage d'Albert Massa, célibataire de 28 ans, et de Catherine Seits, célibataire de 29 ans, le 20 avril 1760 à Dunkerque.
Optimized with PageSpeed Ninja